Le ferraillage, la résistance au béton

Par Cogebat le 4 février 2014 dans Coffrage et ferraillage
0
1

Le ferraillage, ou comment contribuer à la résistance du béton. 

Le béton, on l’a vu, possède une excellente résistance à la compression mais pas à la traction. Le ferraillage intervient dans le processus de construction d’éléments en béton pour palier ce manque.

De quoi se compose le ferraillage?

Le ferraillage constitué d’armatures intervient dans la mise en oeuvre de travaux de béton coulés, comme par exemple des dalles de sol, radiers, voiles de béton, mais aussi poutres, colonnes, balcons, garde corps.

Il existe plusieurs types d’armatures :

  • les aciers principaux qui reprennent les efforts dans les parties tendues du béton ;
  • les aciers transversaux pour reprendre les effets de l’effort tranchant et/ou de la torsion ;
  • les aciers de comportement (pourcentage minimum d’armatures principalement pour limiter la fissuration) ;
  • les aciers de montage pour fixer les aciers et les maintenir au bon emplacement.

Habituellement, les aciers ne sont calculés et mis en œuvre que dans les parties où le béton est en traction. Néanmoins, lorsque le béton est fortement comprimé, par exemple des poutres fortement fléchies, il arrive que le béton seul ne soit pas suffisant pour résister aux efforts de compression. On met alors en œuvre des aciers comprimés pour reprendre une partie de ces efforts.

Comment le ferraillage est-il mis en oeuvre?

On utilisera la plupart du temps des nappes de treillis soudés pour le renforcement des dalles de sol et radiers en béton. Ces armatures devront toujours être « détachées » du sol par l’interposition d’un écarteur pour assurer un bon enrobage du béton.

Les éléments de poutres et colonnes se réalisent avec des armatures d’acier crénelé pour une meilleure adhérence du béton. Le travail consiste donc à « ferrailler » ou « façonner » une poutre ou colonne au moyen de barres d’acier et des étriers, ligaturés entre eux pour ensuite venir se déposer dans le coffrage avant l’opération de coulage du béton. Pour de grandes quantités, la réalisation de ces « cages d’acier » s’effectue dans les ateliers du grossiste en acier qui dispose d’installations numériques pour les travaux de pliage et façonnage.  Toutefois, le personnel de COGEBAT est rompu aux techniques de pliage, assemblage et ferraillage sur chantier lorsque les conditions ne requièrent pas une préfabrication en atelier.

Pour un ferraillage de qualité, faites confiance à COGEBAT, un entrepreneur général expérimenté pour vos constructions sur mesure et rénovations en Brabant wallon!

Contactez COGEBAT >

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*