La maçonnerie de structure

Par Cogebat le 15 août 2014 dans Maçonnerie, Techniques de construction
0
0

La maçonnerie de structure est un élément essentiel de la solidité mais aussi de la décoration des habitations.

La maçonnerie de structure est une composante essentielle de chaque chantier de construction. Qu’est-ce que la maçonnerie de structure, pourquoi et comment la réalise-t-on, à quel moment du chantier est-elle réalisée et par qui? Suivez le guide…

L’art de la construction de structures

Les structures maçonnées ne se limitent pas aux seuls murs ! Encadrements des ouvertures, linteaux, asselets, cintres, escaliers, dalles porteuses, encorbellements sont autant de structures.

L’harmonie créée par une structure fait de ce type de maçonnerie un véritable art qui exige de réelles compétences professionnelles. Une parfaite connaissance des matériaux et des techniques de construction est indispensable pour assurer la qualité de réalisation.

Les techniques de construction pour l’habitat

Le bloc, la pierre ou la brique sont les matériaux les plus connus pour la construction de murs. Les murs sont montés par rangs successifs et alternés. L’horizontalité et l’aplomb de chaque rang sont vérifiés à l’aide d’un niveau à bulle, laser, guides et ficelles. Un mortier à base de ciment et/ou colle est utilisé afin d’assurer le liant de l’ensemble.

Le béton armé permet, quant à lui, toutes les formes. Cette technique est utilisée pour fabriquer les structures porteuses (murs, dalles, etc.), plus solides du fait des treillis métalliques qu’elles renferment. Le béton armé est aussi utilisé pour réaliser certains embellissements, pour les formes libres qu’il permet. Ici, on place un treillis métallique, lié par du fil de fer, à l’intérieur de coffrages qui prennent les formes souhaitées. Le béton, coulé dans ce coffrage, prend alors sa forme et la conserve une fois sec.

Tout au long du chantier

Les techniques de construction de structures maçonnées sont mises en œuvre tout au long des chantiers : à la création des fondations et des soubassements ; au moment de l’élévation des murs, lors de la réalisation ou de l’installation des équipements d’accès (par exemple les escaliers, intérieurs comme extérieurs) ; ou encore lors de la réalisation des embellissements finaux.

Certains aménagements, tels que la réalisation de plans de travail, de mobiliers, de receveurs de douche ou d’éviers en béton armé, peuvent même être réalisés alors qu’un partie des travaux de finition auront été déjà terminés – l’installation des arrivées et des évacuations d’eau par exemple.

Un travail pour les spécialistes

Ces travaux sont de la compétence du métier de maçon. Leur réalisation requiert une connaissance et maîtrise technique de l’art de construire mais aussi les capacités manuelles pour la mise en oeuvre des matériaux. Avez-vous déjà pris une truelle en main, l’avez-vous chargée de mortier depuis la cuvelle, avez-vous déposé le bon dosage de mortier sur la brique ou le bloc sous-jacent, sans déborder, avec le bon coup de poignet? Assurément, ce métier demande des années de pratique pour acquérir la dextérité et le rendement de productivité attendu.

Plus encore, le métier de maçon exige une bonne vision spatiale, la capacité de lecture de plans, un bon raisonnement mathématique, une bonne mémoire, de la capacité à travailler en équipe de manière solidaire, et enfin, le souci, la satisfaction d’édifier pour l’avenir un élément d’architecture destiné à traverser le temps.

Vous avez besoin d’une maçonnerie de structure pour votre maison? Demandez conseil à COGEBAT, un entrepreneur général expérimenté pour vos constructions sur mesure et rénovations en Brabant wallon!

Contactez COGEBAT >

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*